AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quiet Village

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TipTop
Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4364
Localisation : La Rochelle
Loisirs : informatique, vélo, balades, voile...
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Quiet Village   Mer 30 Avr 2008, 14:52

Exotica le petit village tranquille de la pop culture....

Avec le renouveau Balearic actuel incarné par Aeroplane, Soft Rock, Windsurf, Studio, Sorcerer, Still Going, etc. il est intéressant de revenir aux racines de la Lounge Music et du courant Exotica. Son utilisation précoce de multiples sources musicales hors des frontières occidentales en font l'un des premiers genres populaires à emprunter avec enthousiasme aux divers genres musicaux folkloriques (ou considérés comme tel par le "mâle blanc occidental") de pays exotiques jusqu'alors ignorés ou connus des seuls musicologues et anthropologues.
La branche "exotica" du Lounge fut d'ailleurs largement explorée par divers critiques, tel David Toop, qui déclare dans son livre Exotica : "l'exotica offrait des excursions pour touristes sédentaires pressés par le démon de midi, avides de cérémonies païennes entr'aperçues à travers des rideaux de bambous, avides de courir nus sous le soleil comme des démons, le tout sans quitter le confort de la stéréo à domicile, au sein d'une banlieue résidentielle blanche." Forcément second degré pour la génération nomade actuelle, l'exotica ne contenait pas moins une part de fantasme à l'époque ou la mode Tiki battait son plein. Ses héros, Esquivel, Martin Denny, Arthur Lyman, Les Baxter et Yma Sumac, étaient à cette musique de voyage immobile, l'équivalent des divinités polynésiennes en toc des bars de Californie ou de Floride, de l'exotisme 100% formica




[justify]Cette ambiance on la retrouve dans l'incroyable et indispensable premier album de Quiet Village, Silent Movie, du duo Joel Martin et la star montante de l'electro Matt Edwards. Faire de l'Exotica la planche (de surf ?) de salut d'une musique pop qui tourne quelque peu en rond (pléonasme), c'est ce à quoi s'attachent en quelque sorte les deux zigotos de Quiet Village. Aujourd'hui, on appel ça néo-balearic, mais Lounge ou exotica, c'est du pareil au même. Martin et Edwards ont d'ailleurs nommé ce side-project en hommage au documentaire de Martin Denny (dont vous pouvez visionner un extrait ci-dessous).





Reste que Silent Movie porte merveilleusement son titre avec ses inserts d'ambiance de plage, ses envolées easy Listening, ses choeurs kitsch à souhait, ses prouesses heavy psychédéliques hors du temps, l'album est un vrai film, un voyage onirique dans l'imaginaire exotique de deux producteurs passionnés d'Incredibly Strange Music des 50's, 60's et 70's, certainement encore sous le coup des multiples découvertes technologiques de l'époque et animés d'un instinct d'explorateurs naïf et enthousiaste, dont le seul but est de partager cet amour avec les autres.

C'est une réussite, parce qu'avec ce Silent Movie, Quiet Village et la vague Lounge neo-Balearic actuelle se voient parer de tous les atours qui font de la pop musique une véritable culture, tout en en explorant l'angle psychotrope et science-fictionnesque. Impressionnant ! En attendant, découvrez en image l'ambiance exotica et lounge avec le clip original du Quiet Village:


(Source: fluctuat.net)
Le site des 2 compères avec des morceaux de l'album:
http://www.myspace.com/quietvillage
http://www.quietvillage-silentmovie.com/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larochelle.superforum.fr
 
Quiet Village
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Rochelle Super Forum :: La Vie Culturelle à La Rochelle :: Musique :: Musique de Jazz-
Sauter vers: