AccueilPortailCalendrierS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jean Guiton: La statue de la discorde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TipTop
Administrateur


Masculin
Nombre de messages : 4364
Localisation : La Rochelle
Loisirs : informatique, vélo, balades, voile...
Date d'inscription : 16/01/2006

MessageSujet: Jean Guiton: La statue de la discorde   Lun 03 Sep 2007, 12:46



Citation :
Durant tout le XIXe siècle, le projet d'ériger une statue de Jean Guiton au centre-ville a suscité de violentes oppositions. Ame de la résistance rochelaise, était-il vendu aux Anglais ?

Bien que le culte du héros ait été âprement combattu par Calvin, la préservation de leur identité et de leur histoire amène les protestants rochelais, au milieu du XIXe siècle, à vouloir ériger une statue de leur grand ancêtre Jean Guiton, face à l'hôtel de ville. Mais dans tout le pays, les oppositions sont vives. Les polémiques commencent en 1841 et la statue n'est érigée qu'en 1911, grâce à des fonds récoltés par les habitants de New Rochelle, dans l'Etat de New York, où une poignée de huguenots ont émigré, fuyant « une patrie qui leur était marâtre, les frappant dans l'indépendance de leur foi, dans leurs affections et dans leurs biens », déclarait un membre du comité, « catholique impartial », le jour de l'inauguration.

Il ne faut pas croire pourtant que la polémique se soit tue. C'est une salve d'articles virulents qui salue l'inauguration de la statue. Dans l'un, Jean Guiton est traité de « promoteur de l'appel aux armes étrangères pour défendre des intérêts confessionnels » ; dans un autre, de « traître qui voulait livrer La Rochelle aux Anglais », tandis que le bulletin religieux du diocèse de La Rochelle s'indigne, « de la glorification tardive d'un huguenot fanatique mort dans le discrédit et l'oubli ». La guerre de 1870 et la politique nationale sont évoquées en un étrange amalgame. Le Progrès gapençais écrit ainsi de l'ancien maire : «Ce protestant félon qui rêve d'ouvrir La Rochelle aux Anglais, méritait bien une statue de la part de ce ministère où les huguenots et Prussiens dominent et où le forban Caillaux livrera en pleine paix le sol français aux Allemands. » Ailleurs, on parle de la nécessité de « purifier le cerveau français... des vapeurs de l'encens impie brûlé à La Rochelle ». Ailleurs encore, l'érection de la statue est l'occasion de montrer du doigt les « cinquante familles huguenotes » constituant en France « la classe sacerdotale ou maçonnique du parti intitulé radical ». Ce reproche d'antipatriotisme fait ressortir une interprétation des événements du passé qui est sans rapport avec la réalité : d'une part, la notion de patrie ou de nation n'existe véritablement que depuis la Révolution ; d'autre part, on l'a vu, les Rochelais jouissaient de libertés qui les autorisaient justement à traiter avec des ennemis du roi de France.

Aujourd'hui, la statue a cessé de faire scandale. Bien au contraire, elle est lieu de mémoire et rappel du passé rochelais. Elle témoigne de l'indépendance d'un peuple qui lutta jusqu'à la mort pour conserver ses libertés, religieuses et politiques.
(Source: Historia)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://larochelle.superforum.fr
paza
Membre Confirmé


Masculin
Nombre de messages : 154
Age : 55
Localisation : PG
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Jean Guiton: La statue de la discorde   Mer 05 Sep 2007, 10:14

petite leçon d'histoire...........merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Jean Guiton: La statue de la discorde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Rochelle Super Forum :: La Vie Culturelle à La Rochelle-
Sauter vers: